Extrait étude scientifique des effets de l’art sur notre cerveau

Raconter le cerveau, proposer des expériences avec l’art, soutenir les recherches médicales sur le cerveau : voici les missions de l’association Art For Science.

★ Au-delà de stimuler sa créativité, et de s’ouvrir aux autres, l’art présente de multiples bénéfices en termes de santé du cerveau. En effet, il a été montré que l’art, d’une façon générale, engageait de multiples processus cognitifs, qui dépendent de régions cérébrales différentes (Zaidel, 2010).

★ Lorsque nous contemplons une œuvre d’art, nous vivons de multiples expériences telles qu’une sensation, suivie d’une perception consciente, d’une émotion et d’une réflexion personnelle. Même si tout le monde n’a pas la même sensibilité à l’art, une étude de 2012 a montré deux types d’activité neuronale différents lors de la contemplation d’une œuvre d’art :

  • D’un côté, les régions sensorielles du cerveau s’activent (notamment au niveau du lobe temporal et occipital), de même que le striatum, une structure impliquée entre autres dans la gestion de la douleur.
  • D’un autre côté, une activité est présente au niveau du lobe frontal, et plus précisément du « réseau de mode par défaut », qui se met en route lorsque le cerveau est au repos, mais actif (Vessel, Starr & Rubin, 2012). Cette structure s’active lorsqu’un individu laisse libre cours à ses pensées, et joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la mémoire, des émotions, et de l’introspection (Alves et al., 2019).

★ Bonne contemplation à tous !

Posts created 17

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR